Teachers
 
 
 
 

Vidéos de crosse

Histoire de la crosse

 

L’histoire de ce sport précède l’arrivée des tout premiers colons européens au Canada. La crosse, que les autochtones d'Amérique du Nord connaissent sous différents noms, comme le Baggataway ou le Tewaarathon, a joué d’aussi loin qu’on se rappelle un rôle important dans la communauté et la vie religieuse des tribus de tous les coins du continent.

Son origine se perd dans des mythes des temps très anciens, mais la crosse demeure une contribution remarquable de la culture autochtone à la société moderne canadienne. La crosse autochtone se caractérisait par un important engagement spirituel et ceux qui y jouaient couvraient leurs tribus de gloire et d’honneur.

Vers 1840, les premières parties ont été disputées entre les colons et les autochtones. Bien que de nombreuses années se soient écoulées avant que les autochtones subissent leur première défaite importante, le jeu de la crosse s'est rapidement mérité la loyauté et l'intérêt des nouveaux habitants de l'Amérique du Nord. En 1859, le Parlement du Canada a nommé la crosse le jeu national du Canada.

En 1867, le club de crosse de Montréal, présidé par le Dr George Beers, a organisé à Kingston une conférence ayant pour objectif de créer un organisme national qui aurait pour mandat de régir ce sport dans l’ensemble du Canada. L'Association nationale de crosse est donc devenue le premier organisme national directeur de sport en Amérique du Nord voué à la réglementation d'un sport, à la normalisation des règles et des compétitions et à l'organisation d'un championnat national dans le but de promouvoir l'amitié et l'unité au sein de tout le pays. La devise inoubliable de cette organisation était : 

« NOTRE PAYS – NOTRE JEU »

En raison de son histoire unique, la crosse constitue un lien entre les diverses composantes de l'histoire canadienne, les Premières nations et les colons européens. Aux rituels religieux et sociaux des premiers Nord-Américains, les colons ont ajouté les notions européennes de structure et de règlements, si bien qu'à eux deux, ces peuples ont produit un des premiers symboles de la nouvelle nation canadienne, la crosse.

À l'avènement du XXe siècle, la crosse était le sport dominant au Canada. D'importantes ligues amateurs et professionnelles existaient dans tout le pays, et les équipes voyageaient souvent du Québec et de l'Ontario à la Colombie‑Britannique, et vice versa, pour concourir afin d'établir la suprématie à ce jeu.

En 1901, Lord Minto, le Gouverneur général du Canada de l'époque, a donné une coupe en argent qui est devenue le symbole du championnat de crosse du Canada. La coupe Minto, qui est aujourd'hui le symbole de la suprématie dans la catégorie junior, demeure l'un des prix les plus recherchés en crosse. En 1910, Sir Donald Mann, architecte en chef du Chemin de fer Canadien du Nord, a donné une coupe en or à décerner au champion senior amateur du Canada. Cette coupe est aujourd'hui le prix de Championnat qui récompense la meilleure équipe senior de crosse en enclos au Canada.

L'avènement des années 1930 a apporté à nouveau des innovations dans le sport de crosse. Des promoteurs ont fusionné les deux sports les plus populaires, la crosse et le hockey, pour en faire la crosse intérieure, également connue sous le nom de crosse en enclos. Ce jeu, axé sur la vitesse et sur l'action, a très rapidement bénéficié d'un soutien massif au sein de l'organisation.

L'Association canadienne de crosse reconnaît aujourd'hui quatre disciplines distinctes en crosse : la crosse en enclos, la crosse au champ masculine, la crosse au champ féminine et l'intercrosse. La crosse en enclos est un jeu uniquement canadien qui met l'accent sur la vitesse et les réflexes. La crosse au champ masculine est un jeu de patience et de stratégie axé sur le contrôle de la balle. La crosse au champ féminine est restée fidèle au jeu original qui repose essentiellement sur la technique de passe et sur le contrôle de la balle. L'intercrosse est une version sans contact du sport, conçue pour pouvoir s'adapter à des participants d'âges divers et de niveaux techniques différents.

Le Parlement a confirmé à nouveau en 1994 que la crosse est le Sport national (d'été) du Canada. Aujourd’hui, plus de 150 000 Canadiens et Canadiennes adorent toujours ce sport parce qu’il s’agit d’un moyen divertissant et excitant de rester actif. Après plusieurs siècles, la crosse est toujours notre jeu.

L’association canadienne de crosse apprécie la contribution et les suggestions des enseignants et des conseils et commissions scolaires de partout au Canada. Pour toute question ou tout commentaire sur le sport de la crosse ou le programme de formation La crosse pour tous, veuillez visiter notre page FAQ ou contactez-nous.